Description du projet

Logo Groupe Partnaire RH

Le Groupe PARTNAIRE est historiquement le premier groupe français de travail temporaire. Créé en 1952, il compte 130 agences et 600 salariés permanents. Il propose une offre globale en matière de travail temporaire, recrutement en CDD et CDI, chasse de tête, conseil en gestion des ressources humaines et formation.

Le Groupe PARTNAIRE a employé 55 000 collaborateurs temporaires en 2018 dans l’industrie (46%), le BTP (24%), le transport/logistique (18%) et les services (12%).

Il était nécessaire de repenser la Sécurité de l’entreprise

Siège social Groupe PARTNAIRE Orléans

En préambule de la Politique Sécurité du Groupe, son PDG, Philippe Gobinet, affirme :

La première responsabilité du Groupe PARTNAIRE, c’est de préserver la santé et la sécurité de tous les collaborateurs

La Sécurité va connaître un tournant important en 2016 avec l’arrivée de David Herlem, aujourd’hui Directeur Général. David Herlem indique :

Nous nous devons de préserver et de garantir l’intégrité de nos collaborateurs car nous avons l’opportunité de contribuer à des projets de vie. C’est à mon sens un des derniers combats du progrès social à mener dans les entreprises et je souhaiterais que nous ayons une place de premier ordre.

Des signaux forts de l’engagement de la Direction sont régulièrement envoyés. Lors des sessions de formation d’intégration des nouveaux salariés, David Herlem consacre systématiquement une heure à présenter la Sécurité et ses enjeux. David Herlem avait déjà travaillé avec Gilles Rabergeau, le Directeur du cabinet ETSCAF, dans de précédentes fonctions.

Christelle Desmas, la coordonnatrice Sécurité, va lui être directement rattachée et, avec ETSCAF, ils vont donner une nouvelle impulsion et repenser la Sécurité de l’entreprise en adéquation avec la stratégie de développement.

Mise en place des Diagnostics Comportementaux Sécurité

Christelle Desmas résume bien la situation de départ, en 2016 :

Il existait des actions d’observation où l’on jugeait uniquement de la conformité ou non d’un collaborateur par rapport à un process. Désormais, notre objectif est qu’il puisse évaluer lui-même les situations dangereuses et qu’il mette en œuvre l’action corrective avant que l’accident ne survienne : qu’il soit acteur de sa sécurité !

Dans un premier temps, ETSCAF va réaliser un Audit Diagnostic de Sécurité sur un échantillon de 5 agences. Début de Mise en Mouvement, son but est d’effectuer un état des lieux de la situation Sécurité et de délivrer des recommandations qui seront présentées à l’équipe de Direction. Les membres du CODIR et les responsables de secteur vont ensuite suivre une formation de deux jours au DCS (Diagnostic Comportemental de Sécurité).

Une journée est consacrée à la théorie et une journée à la pratique sur le terrain dans une entreprise. Puis seront formés les responsables d’agence et
chargés de recrutement. À ce jour 70% des collaborateurs permanents ont été formés.

Le Groupe PARTNAIRE a plus de 4 000 clients qui se composent à la fois d’artisans, de PME et de grandes entreprises

C’est aux collaborateurs permanents de l’agence (responsables d’agences, chargés de recrutement) de décider dans quelles entreprises ils vont décliner
les DCS, en fonction de l’accidentologie enregistrée, du volume d’affaires…

Les enjeux sont à la fois humains, juridiques et financiers :

  • Humains car il s’agit de préserver des vies et de pérenniser les compétences

  • Juridiques car le Groupe PARTNAIRE en tant qu’employeur a pour responsabilité pénale de préserver la santé et la sécurité de ses salariés

  • Financier car chaque accident impacte les taux de cotisations accident du travail et donc la marge de l’agence

La première étape passe par une réunion avec « le ou les sachants » de l’entreprise (responsable HSE, responsable production…). Un argumentaire de présentation
a été élaboré afin de présenter en amont la Démarche Sécurité, de faire prendre conscience « aux sachants » la nécessité d’améliorer ensemble la Sécurité dans l’entreprise. Une mise en pratique du DCS est même proposée à l’issue de cette réunion.

Certains contrats ont été signés grâce à l’implication du Groupe PARTNAIRE sur le sujet de la prévention

Quand une entreprise a déjà intégré une Démarche Sécurité, la situation est beaucoup plus aisée. Certaines travaillent même déjà avec ETSCAF. Le Groupe PARTNAIRE est le seul réseau de travail temporaire à travailler de cette façon. Certains accords ont été signés grâce à son implication sur le sujet de la prévention, notamment au travers des DCS proposés.

D’autre fois, il faut convaincre l’entreprise de l’intérêt de la Démarche. Si malheureusement, l’entreprise n’adhère pas, le Groupe PARTNAIRE peut décider d’arrêter une collaboration.

En deux ans le Taux de Fréquence a baissé de plus de 10 points

Les résultats sont maintenant significatifs. En deux ans, le Taux de Fréquence a baissé de plus de 10 points. Les DCS organisés chez les clients sont en augmentation significative, plus de 300 sur le premier trimestre 2019. La déclinaison de la politique prévention nécessite donc l’engagement de tous les acteurs : Direction
du Groupe, collaborateurs permanents/temporaires et entreprises utilisatrices. Chacun est responsable de sa propre Sécurité, de celles et ceux qui l’entourent et de la Sécurité de ses collaborateurs (management).

Le Groupe PARTNAIRE a donc décidé de déployer une démarche visant à rendre chacun Acteur de la Sécurité !