Description du projet

Le Groupe TRANSCAN est un acteur majeur de la logistique et du transport dans la région PACA. Il s’appuie sur l’histoire de la famille CANNATA débutée en 1945 dans le domaine du transport routier. C’est en 2001 que le Groupe TRANSCAN se structure et voit le jour. Il est aujourd’hui composé
de 7 filiales spécialisées : route, livraison, logistique, E-commerce, affrêtement, conteneurs et atelier.

Il compte 200 collaborateurs, une flotte de 150 camions et un parc immobilier de 55 000 m2 à Carros (06) près de Nice. Le transport est une activité doublement à risque, les chauffeurs risquent leur vie mais aussi celle de ceux et celles qu’ils croisent sur la route.

Être en adéquation Sécurité avec les exigences des grands Groupes industriels

Ces 10 dernières années, le développement de TRANSCAN a été très rapide, les effectifs ont doublé et le Groupe a su conquérir de nouveaux clients stratégiques comme SCHNEIDER ELECTRIC, VIRBAC, ARKOPHARMA, COTY LANCASTER…

Pour la Direction du Groupe TRANSCAN, cette croissance est l’occasion d’une double prise de conscience concernant la Sécurité. D’une part, le doublement des effectifs se traduit par un changement de dimension de l’entreprise et une obligation de déléguer davantage le management au quotidien.

D’autre part, l’arrivée de nouveaux clients grands comptes se traduit par un niveau d’exigence accrue en matière de maîtrise de la Sécurité.

Christophe Debrabandère, Directeur Général du Groupe TRANSCAN, prend alors conscience de la nécessité de muter d’une Sécurité d’obligation qui se traduisait jusqu’alors par le respect de la réglementation (port des EPI, conformité réglementaire,…) à une Sécurité d’adhésion plus impliquante pour l’ensemble du personnel.

Transport de marchandises Transcan

Il ajoute :

Pour nous, le challenge était important car nous tenions à mener ce projet de maîtrise de la Sécurité tout en conservant la réactivité qui fait notre force vis-à-vis de nos clients.

C’est dans le cadre d’une consultation que la Direction du Groupe TRANSCAN rencontre le Cabinet ETSCAF.

Une ½ journée avec le Comité de Direction qui fait la différence

Mytection ® programme de Sécurité Autonome d'ETSCAF

Christophe Debrabandère est intéressé par le programme Mytection ® que propose ETSCAF car il répond à la volonté d’impliquer l’ensemble du personnel tout en préservant l’ADN du Groupe TRANSCAN. Il ajoute :

Qui plus est, ETSCAF a été la seule société à nous proposer de commencer par une 1re intervention de 4 heures auprès du CODIR afin que l’ensemble de l’équipe de Direction expérimente les modes d’actions du programme et les enjeux de lancer un projet Mytection® dans l’entreprise.

L’équipe est sortie séduite par l’originalité du programme Mytection® et convaincue qu’il permettrait d’impliquer l’ensemble des équipes dans la même direction en matière de Sécurité.

Mytection ® programme de Sécurité Autonome d'ETSCAF

Pour lui le plus important, c’est que chaque personne puisse travailler sur elle-même afin d’être en sécurité sans affecter la qualité de son travail. Réalisée en septembre 2018, cette ½ journée avec les membres du CODIR a été suivie par une formation d’une demi-journée des chefs de dépôts. Puis TRANSCAN, avec l’aide des consultants ETSCAF, a identifié un groupe pilote de 25 personnes regroupant tous les corps de métiers : chauffeurs, manutentionnaires, préparateurs de commande, managers… des différentes filiales. Réparties en 2 groupes, ces 25 personnes ont suivi les 3 sessions de formation d’une demi-journée chacune entre les mois d’octobre et décembre 2018.

Un feedback immédiatement positif

Christophe a tenu dès le départ à se former avec son personnel à la fois pour l’exemplarité, mais aussi pour être au cœur des réactions des uns et des autres. Il admet sans détour :

À la première session, certains sont venus à reculons, en pensant ‘’encore une énième formation’’ à la Sécurité. Très vite pourtant, on a tous réussi à
s’identifier au problème de l’autre et chacun est devenu curieux de la vie de son collègue.

Grégory Dezautez, Chef de Dépôt, ne connaissait pas ce type de formation, pour lui :

Mytection® n’est pas du tout axé sur des gestes et postures comme une formation classique à la Sécurité. On y aborde plutôt la Sécurité sous un angle de pratique personnelle. Mytection® m’a amené à analyser certaines situations vécues et à prendre conscience de ce qu’il fallait faire pour les éviter.

Flotte de camions Transcan
Transcan transport Paris

Des techniques actives d’apprentissage et un langage commun

Aujourd’hui les personnes qui ont eu la chance de suivre les 3 sessions ne parlent que de cette formation. Ils ont adopté le vocabulaire simple et précis qui permet de parler Sécurité au quotidien. Pour Grégory Dezautez :

Dès la première session, on nous a appris d’où venait le danger avec des mots simples (les BING et les BANG), puis ensuite on a pu qualifier les petites frayeurs (les OUF et les AIE) qui, si on n’y fait pas attention, peuvent amener aux gros accidents.

Stéphane Huguenard, Chauffeur Super Lourd, est dans la même logique :

Pour bien comprendre la notion de prévention, on nous remet une Carte Verte, en fait une carte de vie qu’on va nous apprendre à gérer au quotidien. C’est simple, mais très efficace.

Des changements significatifs dans le quotidien

Depuis le démarrage de Mytection® les échanges sur la Sécurité entre collègues de travail sont beaucoup plus nombreux. Grégory Dezautel est enthousiaste quand il déclare :

Quand on sort de la formation, on a envie de continuer sur cet élan et d’en faire profiter la famille, sa femme, ses enfants car Mytection® permet tout simplement de les protéger.

Transcan transport Nice PACA

La méthode selon Christophe Debrabandère apporte tous les jours des satisfactions :

Régulièrement, j’ai des collaborateurs qui viennent me voir et qui me disent, ‘’Christophe, si je n’avais pas fait ça, c’était l’accident’’. Pour moi, c’est la meilleure des réponses apportées à la Sécurité de l’entreprise et c’est la preuve que nous avons changé les mentalités.

Dans cet esprit, la Direction du Groupe TRANSCAN a décidé de former l’ensemble de son personnel d’ici la fin de l’année 2019.